608035956.jpg

Le cursus d'études Lungta

La Voie de la Libération

Présentation du cursus...

Le cursus d'études bouddhiques, ouvert à toute personne, bouddhiste ou non, propose un entraînement complet aux pratiques authentiques de méditation et aux enseignements qui lui sont associés. L’alternance entre méditation, études des textes fondamentaux et réflexion sur leurs commentaires permet de clarifier et d’approfondir la compréhension de l’enseignement du Bouddha ancré dans les traditions anciennes et modernes du bouddhisme tibétain. La succession d’ateliers, de stages, de retraites et la connaissance des grands textes est également indispensable pour une pratique correcte et authentique de la méditation. La première chose dont nous avons besoin pour nous impliquer dans la pratique, c’est de reconnaître les différentes sortes de difficultés que nous rencontrons dans la vie. La deuxième chose est de nous rendre compte que la pratique vise à nous aider à transformer ces difficultés en expériences bénéfiques.

40896763.jpg
f72d6182910d23f61a772c14281187e5.jpg

Neuf véhicules

Le cursus se compose de neuf unités d'enseignements (UE) consacrées à l'étude de la tradition du bouddhisme tibétain. L'école des anciens (les Nyingmapas) ont établi une typologie des enseignements suivant neuf véhicules (yanas). L’ensemble du cursus s’inscrit dans cette progression spirituelle comportant ces différentes étapes qui conduisent à révéler la nature de l'esprit sans artifices. Cette Voie pourrait être comparée à un escalier composé de neuf marches. Les neuf unités d'enseignements (UE) sont réparties sur trois cycles d'études qu'il est possible de suivre en auditeur libre ou comme étudiant.

Trois cycles

Les neuf niveaux du cursus correspondent à trois tours de roues d'enseignements qui développent différents aspects de la Base sur le plan théorique autant que pratique. Il s’agit d’un entraînement graduel qui permet le développement de la connaissance de la nature de l'esprit sur la base d’expériences concrètes. Cet entraînement comprend les enseignements complets transmis par les Maîtres des lignées Drikung et Nyingmapa, ainsi que des instructions des responsables du Centre Lungta pour en approfondir la connaissance et en effectuer la pratique dans la vie quotidienne.

Une voie de libération

Les activités nécessaires au cursus sont regroupées par packs comprenant des méditations guidées, des enseignements bouddhiques, des ateliers d'échanges thématiques et des rituels spécifiques laissés à l'appréciation de chacun. Les enseignements sont dispensés en langue française. L’apprentissage mis en place est progressif et demande une présence régulière aux activités du centre. Par ailleurs, la mise en place d’une pratique méditative quotidienne est nécessaire. Les étudiants approfondissent leur pratique méditative par les méthodes spécifiques et instructions dites du Mahamudra-Dzogchen.

Roue dharma.jpg

LA BASE

Premier tour de roue de l'enseignement

LA BASE...

"Le principe de la Voie"

ou "Comment se préparer à la base de l'enseignement"

Le futur pratiquant débute nécessairement le cursus par le "cycle découverte" qui est la première marche de la préparation à la base de l'enseignement. Ce "cycle découverte" se réfère à sa motivation. Il va progressivement découvrir et se familiariser avec la philosophie bouddhique et conserver la possibilité de bénéficier, à la carte et à son rythme, de ce qui lui convient en fonction de ses disponibilités et de son avancement spirituel. Dans la tradition du bouddhisme tibétain, l'aspiration à la libération de tous les êtres sensibles est le support à sa libération individuelle. C'est un point qui doit interpeller l'étudiant et l'amener à une introspection. D'une manière générale, le futur pratiquant s’appuie sur l’importance de la renonciation pratiquée dans le courant philosophique bouddhique du petit véhicule (Hinayana). L'être humain est comparé à un arbre dont les fruits sont vénéneux. Nous cherchons à en couper les racines, en se débarrassant des mauvaises habitudes et tendances qui sont des obstacles à la libération. Le comportement habituel est donc observé, analysé et corrigé si nécessaire pour éviter de blesser soi et les autres.

Une fois familiarisé avec cet enseignement et après avoir mis une pratique méditative quotidienne en place, il peut intégrer le "cycle consolidation". Le pratiquant va s’exercer à la discipline et au comportement éthique qui sont scrupuleusement observés. Il écoute les enseignements et médite sur leur signification, les assimile et les intègre pour améliorer son comportement. De cette manière, il surmonte ses émotions et atteint la paix intérieure. Le pratiquant est finalement libéré dans l'état transitoire (dit de l'arhat), une fois qu'il a éliminé tous les obscurcissements émotionnels. Cet étudiant n'enseigne pas, mais son exemple peut inspirer les autres.

Le cycle découverte

Chaque être humain a la capacité de comprendre son esprit. Lorsque vous comprenez votre esprit, la maîtrise s'ensuit naturellement. Ce module d'enseignements permet de réfléchir sur le sens que nous pouvons donner à notre vie en découvrant la réalité de ce que nous sommes. Aucune connaissance préalable du bouddhisme ou de la méditation n’est nécessaire.

Une fois familiarisé avec cet enseignement et après avoir mis une pratique méditative quotidienne en place, il peut intégrer le Cycle consolidation. Le pratiquant va s’exercer à la discipline et au comportement éthique qui sont scrupuleusement observés. Il écoute les enseignements et médite sur leur signification, les assimile et les intègre pour améliorer son comportement. De cette manière, il surmonte ses émotions et atteint la paix intérieure. Le pratiquant est finalement libéré dans l'état transitoire (dit de l'arhat), une fois qu'il a éliminé tous les obscurcissements émotionnels. Cet étudiant n'enseigne pas, mais son exemple peut inspirer les autres.

Le cycle consolidation

Les attachements et les fixations, sous toutes leurs formes, sont des obstacles. Nous nous attachons aux manifestations, aux apparences de nos expériences ordinaires, et nous considérons celles-ci comme stables, permanentes, comme ayant une réalité véritable et autonome. Ces attachements, ces fixations, sont la source de nos illusions et constituent le principal obstacle sur notre chemin spirituel. De même, il y a nécessité de recevoir l'influence spirituelle de notre lama qui fera mûrir notre esprit et actualisera en celui-ci la compréhension de la Voie. Notre dévotion envers le lama constitue le pivot de la méditation. La mise en application des instructions concernant la posture du corps et de l'attitude de l'esprit permet d'orienter notre pratique dans la direction juste.

Avalokiteshvara-4-armed-2_transparent.pn

Niveau I (UE1)

Enseignements bouddhiques : Le point de vue mondain et le point de vue supra-mondain.
Méditation thématique guidée : Entraînement de l’esprit à la pensée que tout ce qui est composé est transitoire.
Manuel d’études : chapitres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10.2, 11.1, 16 et 22.

Rituels bouddhiques conseillés :  Tchenrézi (développement des qualités de compassion bienveillante) et Bouddha Sakyamuni (nouvelle lune).

Pratique individuelle quotidienne proposée : Première phase (série une) du yoga tibétain, découverte de la pratique méditative de Tchenrézi (yoga de la divinité), récitation de son mantra (yoga des sons) et méditation sur le calme mental (yoga de la posture).

Avalokiteshvara-4-armed-2_transparent.pn

Niveau II (UE2)

Enseignements bouddhiques : Comment entrer dans l’enseignement qui transcende le samsara ou les trois entraînements, fondement du chemin.
Méditation thématique guidée : Entraînement de l’esprit à la pensée que toutes les actions sont causes de souffrances.
Manuel d’études : chapitres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10.2, 11.1, 16 et 22.

Rituels bouddhiques conseillés : Tara verte (développement des qualités d'esprit), Amitabha (pleine lune), les 35 bouddhas (purification des actes et des voiles) et Trésor de prières de Souhaits.

Pratique individuelle quotidienne proposée : Première phase (série deux) du yoga tibétain, familiarisation de la pratique méditative de Tchenrézi (yoga de la divinité) avec accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Avalokiteshvara-4-armed-2_transparent.pn

Niveau III (UE3)

Enseignements bouddhiques :  Les Quatre moyens de changer l'esprit, l'engagement et le refuge.
Méditation thématique guidée : Entraînement de l’esprit à la pensée de comment nous sommes continuellement distraits par les diverses causes secondaires.
Manuel d’études : chapitres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10.2, 11.1, 16 et 22.

Rituels bouddhiques conseillés : Bouddha de la médecine (guérison) et Guru-yoga de Padmasambhava (le 10ème jour lunaire) et Guru-yoga de Milarépa (yogi tibétain).

Pratique individuelle quotidienne proposée : Première phase (série trois) du yoga tibétain, approfondissement de la pratique méditative de Tchenrézi (yoga de la divinité) avec finalisation de l'accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Roue dharma.jpg

LE CHEMIN

Deuxième tour de roue de l'enseignement

LE CHEMIN...

"Les graines de la voie profonde en cinq temps"

ou "Les trois Dharma de la Voie"

Une fois stabilisé dans sa pratique méditative, il poursuit son Chemin dans le Cycle approfondissement. Ce cycle traite du Grand Véhicule, dit des bodhisattvas, qui est considéré comme un prérequis à tous les véhicules suivants. Pour le pratiquant, la poursuite d'une libération personnelle, alors que les autres êtres sensibles continuent à souffrir, ne peut pas constituer un idéal. Son souhait vise au bien du plus grand nombre, à libérer tous les êtres du mal-être. Sa motivation diffère, dans la mesure où il ne cherche pas seulement à éviter de nuire aux autres, mais s'engage à faire leur plus grand bien. C'est l'Esprit d'Eveil (Bodhicitta) qui caractérise le boddhisattva.

 

Le pratiquant s’appuie sur le développement de l'esprit d'éveil, la culture des Quatre Incommensurables (amour, joie, compassion et équanimité) et la pratique des qualités de l’Esprit (Paramitas) grâce auxquelles il réalise graduellement les différentes marches de l’escalier (Bhumis). Finalement, le pratiquant se libère pour se livrer à une activité altruiste d’Amour bienveillant au profit de tous les êtres sensibles jusqu'à ce qu'ils soient tous libérés de la souffrance. Le pratiquant se réfère ici à la condition naturelle de l'esprit qui alterne entre le calme et le mouvement. La vacuité - qui est l'aboutissement des véhicules des sutras - sert donc de point de départ. Il ne s'agit plus de renonciation mais de purification et de transformation. Le pratiquant utilise de nombreuses méthodes et la visualisation comme principal moyen habile, c'est-à-dire la manifestation du pratiquant sous la forme de la déité afin de transformer la vision illusionnée de l'individu en le champ pur du Mandala.

Le cycle approfondissement

Les enseignements et pratiques de ce cycle sont le cœur et la quintessence du dharma. Ils sont l’expérience de la non-dualité, la réalisation de la vacuité, la nature fondamentale de l’esprit et dissipent tous les voiles recouvrant la nature de l’esprit. Quels que soient l’existence que nous pouvons avoir menée et le cheminement que nous avons pu faire, si nous arrivons à cette réalisation, elle est une et unique, et en elle, se trouve accompli le fruit ultime. Elle est véritablement au-delà de la distinction entre méditation et non-méditation. Elle est l’aboutissement de toutes les pratiques, la plus haute forme de méditation.

Vajrasattva-2_transparent.png

Niveau IV (UE4)

Enseignements bouddhiques : Développement de la bodhichitta ou la production de l’esprit du suprême Eveil.
Méditation thématique guidée : Entraînement de l’esprit à la pensée que toutes les actions de cette vie sont dépourvues de sens.
Manuel d’études : chapitres + 10, 11, 12, 13, 14 et 15.

Rituels bouddhiques conseillés : Dorjé Sempa (clarification de l'esprit).

Pratique individuelle quotidienne proposée : Deuxième phase (série une) du yoga tibétain, mise en place de la pratique méditative de Dorjé Sempa (yoga de la divinité) avec accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Vajrasattva-2_transparent.png

Niveau V (UE5)

Enseignements bouddhiques : Instructions sur la méditation de Vajrasattva ou les moyens pour établir la Vue.
Méditation thématique guidée : Entraînement de l’esprit en réfléchissant sur le fruit de la libération.
Manuel d’études : chapitres + 10, 11, 12, 13, 14 et 15.

Rituels bouddhiques conseillés : Lama Tcheupa (bénédiction des maîtres de la lignée).

Pratique individuelle quotidienne proposée : Deuxième phase (série deux) du yoga tibétain, familiarisation avec la pratique méditative de Dorjé Sempa (yoga de la divinité) avec accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Vajrasattva-2_transparent.png

Niveau VI (UE6)

Enseignements bouddhiques : Les techniques de l’entraînement de l’esprit à la méditation ou comment pratiquer l’essence de la Voie.
Méditation thématique guidée : Entraînement de l’esprit en réfléchissant à la valeur des enseignements de son maître.
Manuel d’études : chapitres + 10, 11, 12, 13, 14 et 15.

Rituels bouddhiques conseillés : Le Grand P'owa (yoga du transfert de conscience).

Pratique individuelle quotidienne proposée : Deuxième phase (série trois) du yoga tibétain, approfondissement de la pratique méditative de Dorjé Sempa (yoga de la divinité) et finalisation de l'accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Roue dharma.jpg

LE FRUIT

Troisième tour de roue de l'enseignement

LE FRUIT...

"Le cœur même de la voie toute entière"

ou "La réalisation du fruit"

Enfin, le pratiquant entre dans la Voie suprême de l’Atiyoga appelé aussi Dzogchen ou Grande Perfection. Pour le Dzogchen, tous les phénomènes sont inséparables et ont leur origine dans les mandalas du corps, de la voix et de l'esprit. Le Dzogchen fait appel à des pratiques principales et secondaires qui peuvent opportunément être empruntées aux enseignements bouddhiques (soutras et tantras) qui pourraient aider le pratiquant à approcher cet Etat de la Grande Perfection. Le Dzogchen commence avec la pratique de la contemplation non duelle, reconnue sans aucun doute et intégrée dans chaque action (Trekchö). L'étape suivante est la pratique (Thögel) qui est secrète et spécifique au Dzogchen. Du fait de la transmission directe de Maîtres à disciples, le pratiquant entre dans l'état primordial qui est à la fois la base et le fruit. Ce n'est donc pas une méthode graduelle. Son principe essentiel est l'auto-libération. Le Fruit est la réalisation totale.

 

Le pratiquant réalisera que les phénomènes n'ont aucune nature propre, qu'ils sont libres des quatre concepts limités (existence, non-existence, apparence et vide). Les phénomènes sont vus comme le mandala des déités éveillées. Le travail du pratiquant repose sur la pureté et la concentration sur les six divines énergies (vacuité, lettres, sons, forme, mouvements et signes). Il s’entraîne à la visualisation de la déité ainsi qu’à la récitation des mantras. Dans la vérité absolue, tous les phénomènes sont égaux. Dans la vérité relative, le pratiquant s'appuie sur les déités pour les accomplissements. Il équilibre la purification extérieure et la contemplation intérieure. Puis c'est le yoga de l'union car le pratiquant insiste sur l'identification et l’équanimité avec la déité. La luminosité est inséparable de la vacuité. Tous les phénomènes sont de simples perceptions de l'esprit. Le pratiquant confirme alors l'indivisibilité des deux vérités supérieures. Il insiste sur la phase de développement (Kyérim) et souligne l'importance de la clarté et de la précision de la visualisation. Il médite sur l'existence de tous les phénomènes comme étant les mandalas des déités. Ici, tous les phénomènes sont considérés comme étant les trois mandalas (corps, voix, esprit) dans leur nature fondamentale. Le pratiquant se concentre principalement sur la phase d'achèvement (Dzogrim).

Le cycle perfectionnement

L’esprit dans son état habituel peut être comparé au ciel obscurci par des strates nuageuses qui cachent sa nature réelle. Tous ses voiles empêchent de reconnaître ce qu’il est vraiment. Comme l'esprit est encore sujet à l’ignorance, il est convalescent et il est donc essentiel de suivre fidèlement ce qu’enseigne le lama sans être arrogant, pensant avoir tout compris. Il s’agit ici, de reconnaître la nature de l'esprit, puisque tout réside en cette reconnaissance. Cette découverte est, d’une façon générale, ce vers quoi convergent tous les enseignements du dharma et toutes les pratiques de la méditation.

Guru-Rinpoche-with-Consort-Images-Of-Enl

Niveau VII (UE7)

Enseignements bouddhiques : Comment parfaire les deux accumulations ou comment appliquer le comportement correct.
Méditation thématique guidée :  Entraînement de l’esprit au moyen de la stabilité méditative dans l’état au-delà de la pensée.
Manuel d’études : chapitres + 17, 18, 19, 20 et 21.

Rituels bouddhiques conseillés : Riwo Sang Tcheu (purification et offrandes).

Pratique individuelle quotidienne proposée : Troisième phase (série une) du yoga tibétain, mise en place de la pratique méditative du Guru-Yoga (yoga de la divinité) avec accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Guru-Rinpoche-with-Consort-Images-Of-Enl

Niveau VIII (UE8)

Enseignements bouddhiques : La méditation du yoga du maître ou comment recevoir les bénédictions du maître.
Méditation thématique guidée : Entraînement à l’état au-delà de la pensée au moyen du plaisir et de la vacuité.
Manuel d’études : chapitres + 17, 18, 19, 20 et 21.

Rituels bouddhique conseillés : les Dharmapalas (protecteurs du Dharma).
Pratique individuelle quotidienne proposée : Troisième phase (série deux) du yoga tibétain, familiarisation avec la pratique méditative du Guru-Yoga (yoga de la divinité) avec accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

Guru-Rinpoche-with-Consort-Images-Of-Enl

Niveau IX (UE9)

Enseignements bouddhiques : Conclusions de la Base et petits conseils confidentiels.
Méditation thématique guidée : Entraînement à la nature ultime des phénomènes complètement au-delà de la pensée.
Manuel d’études : chapitres + 17, 18, 19, 20 et 21.

Rituels bouddhiques conseillés : les différentes manifestations de Padmasambhava.

Pratique individuelle quotidienne proposée : Troisième phase (série trois) du yoga tibétain, approfondissement de la pratique méditative du Guru-Yoga (yoga de la divinité) et finalisation de l'accumulation de la récitation de son mantra (yoga du son).

En savoir plus sur le cursus d'études Lungta...

Lonchenpa.jpg
CK6vyiIJTZ_9VGI8FNbK8A_thumb_6ab2_1200x1

S'inscrire

L'inscription à ce cursus d'études nécessite un entretien préalable avec les responsables du centre afin de définir conjointement le parcours d'études personnalisé. La mise en place progressive d’une pratique quotidienne d’entraînement de l’Esprit est essentielle afin de garantir la continuité de l’enseignement : celui qui prend cet engagement œuvre au nom de sa propre réalisation individuelle et de celle de tous les êtres sensibles. Le changement de niveau s'adresse à ceux qui ont suivi et validé les objectifs du niveau précédent. Pour ce faire, la complétude de la formation et un entretien oral avec les responsables du centre sont les conditions préalables requises pour intégrer le niveau supérieur.

Débuter

Il est nécessaire de commencer par le "cycle découverte" et de suivre la progression proposée au rythme d’une Unité d’Enseignement (UE) par an avec la possibilité d'en faire davantage en fonction des disponibilités de chacun. La validation de l’ensemble des séquences de la première Unité d’Enseignement (UE1) permet d'accéder à la deuxième Unité d'Enseignement (UE2) du premier cycle d'études. Il faut compter de deux à trois ans par cycle et il n'est pas nécessaire de parachever un cycle avant de passer au suivant. La participation au cycle supérieur requiert d’avoir obtenu l’autorisation des responsables du Centre Bouddhique Lungta. Pour les auditeurs libres, le cursus peut être suivi librement année après année.

Comprendre

Bien qu’entrer dans l’état du Mahamoudra ou du Dzogchen suppose d’aller au-delà de l’intellect, il est nécessaire pour y parvenir d’utiliser celui-ci, afin de développer l’assurance nécessaire, et aussi parce que le pratiquant doit être capable de distinguer entre les principes de la renonciation, de la transformation et de la libération spontanée, de placer chaque enseignement et pratique dans la catégorie correspondante. Il doit bien comprendre chacune d’entre elles et en différencier les principes, pour éviter la confusion liée aux contradictions apparentes entre les niveaux inférieurs et supérieurs et être ainsi en mesure de poursuivre le chemin. Tout comme celui qui désire élever un palais haut et majestueux doit avant tout poser des fondations stables, pour accéder à la voie, il est indispensable de construire avant tout une base parfaite qui laisse se manifester en nous-mêmes avec certitude le sens de l’enseignement.

"En courant toute sa vie après des buts mondains, on gaspille son temps comme le pêcheur qui jetterait ses filets dans le lit d'une rivière à sec. N'oubliez pas cela, et veillez à ce que votre existence ne s'épuise pas en vaines poursuites !"

Digo Khyentsé Rinpoché

© Centre Bouddhique Lungta 2012

  • Facebook Social Icône